16 – 17 février 2019 – Antigua

Après une navigation de 47 milles l’arrivée sur Antigua est magnifique. Les fonds passent de 400 m à 20 m en moins d’un mille. Sur les 3 derniers milles avant le mouillage de Jolly Habor nous avons aperçu une dizaine de tortues de grande taille. Atlantide mouille sur un fond de sable bleu turquoise de 5 mètres avant l’entrée de la marina.

Nous avons été déçus par le snorkeling, l’eau est trouble, aucun poisson en vue. Pour faire les formalités de « clearance » il fallait garder son calme et avoir du temps d’autant plus que nous avons fait l’entrée et la sortie en même temps. Bureau des douanes (pour enregistrer l’arrivée), puis bureau de l’immigration (pour le tampon sur les passeports), puis bureau du port (pour payer la taxe d’entrée).

Avec une voiture de location nous avons visité Saint John’s, la capitale. Pas de chance, les bâtiments principaux sont fermés le dimanche ; la cathédrale St John’s, le musée de la ville et la résidence du gouverneur.

Nous prenons la route en direction de English Harbor. Cette baie était le repaire de l’amiral Nelson et la base de la Royal Navy sur l’île. Les bâtiments ont été renovés à partir de 1950 pour devenir ensuite une marina très huppée. Antigua est réputé pour l’organisation de régates qui rassemblent les plus beaux voiliers des Antilles.

En fin de journée nous montons sur Shirley Heights car tous les dimanche les plaisanciers et touristes britanniques se retrouvent sur cette colline qui surplombe English Habor pour observer le coucher du soleil. Puis débute une soirée de fête avec un « steelband », un immense barbecue et l’orchestre fait danser le bon millier de personnes. Cette ambiance m’a fait penser à « La Folie Douce » mais à la sauce antillaise.