4 janvier – Sainte Lucie – Rodney Bay

Nous quittons la Martinique accompagné de nos amis sur Comalvi. Au départ du Marin, la descente vers Sainte Lucie (22 milles) s’est faite à toute vitesse. Dans les passages entre les îles les alizés envoient leurs 15 à 20 nœuds sans obstacles. Atlantide file à plus de 8 nœuds. Nous arrivons à midi dans Rodney Bay au Nord de l’île. Sous le vent le calme revient. Nous changeons de pays, il faut effectuer la « clearance » d’entrée ; un formulaire pour le bateau, un formulaire pour chaque passeport, une taxe de 40$EC et un coup de tampon sur les passeports. Moly ne pourra quitter le bord, l’importation animale et végétale sur l’île est très réglementée. La marina de Rodney est magnifique mais nous préférons les mouillages. Les enfants jouent toute la journée autour des bateaux avec les paddles, palmes, bouées, …

Indépendante depuis 1979, cette ex-colonie anglaise volcanique de 174.000 habitants vie de la culture et du tourisme. On y conduit à gauche et les billets (dollar caraïbe $EC) sont à l’effigie de sa gracieuse majesté Élisabeth II.


5/6 janvier – Sainte Lucie – Marigot Bay

9 milles plus en Sud nous découvrons Marigot Bay, une crique superbe entourée par la végétation luxuriante avec une plage sous des cocotiers, une petite marina et des bars. Les rythmes de reggae résonnent dans la crique. Malgré de nombreux passages de grains nous en profitons pour une balade sur les hauteurs de Marigot pour admirer de la vue plongeante sur le mouillage. Les maisons authentiques sont très colorées.

7 janvier – Les Deux-Pitons – Sainte Lucie

Nous avons passé deux nuits au mouillage des Deux-Pitons. Ce mouillage exceptionnel est situé entre les deux pitons volcaniques qui plongent dans la mer (750 et 799m d’altitude). Le mouillage à l’ancre est impossible compte tenu de l’importance des fonds, nous sommes placés sur une bouée que le gestionnaire de la réserve ne manque pas de vous faire payer. Les moteurs à peine arrêtés, des « boys-boat » nous propose des fruits et légumes, poisson et langouste, souvenirs et une visite à terre. Nous négocions avec Ivan pour un tour d’une matinée comprenant les bains de boue, une Cascade et la ville de Souffrière. Il nous propose un départ à 8h30 le lendemain avec une baguette de pain pour le petit déjeuner ! En fin de journée, je descends à terre avec Delphine pour une balade. La petite baie entre les Deux-Pitons est occupée par un resort haut de gamme (Jalousie Plantation). Le lendemain, à l’heure prévue, Ivan nous récupère à nos bateaux (avec Comalvi), direction la petite ville de Souffrière, ancienne capitale déménagée en raison du danger volcanique. Un minibus nous conduit ensuite au site volcanique pour un bain de boue à 38° et le point de vue sur des mares d’eau boueuse et des expulsions de vapeurs de souffre. Nous descendons du volcan pour arrêt vers une cascade. L’eau est beaucoup plus fraiche ! La matinée se termine par une visite de la ville de Souffrière. Nous en profitons pour faire la « clearance » de sortie de Sainte Lucie.