20-21 mars 2019 – République Dominicaine -> Les Turks & Caïcos

Nous quittons Santa Barbara de Samana à 5h du matin en direction de des Turks & Caïcos. Pour cette navigation de 183 milles nous mettrons 36h faute de vent suffisant, nous devons rester au moteur les 2/3 du parcours. La mer est très calme avec une houle de 1 mètres seulement. La nuit a été magnifique avec une pleine lune sur une mer plate. Le lendemain matin un groupe de 3 baleines contournent Atlantide. C’est la première fois que nous en voyons de si prêt. Elles progressent avec lenteur et légèreté malgré leur poids de plusieurs tonnes en alternant les jets de leur évent, les ondulations de leur dos hors de l’eau, les battements de la queue ou la nageoire. Ce spectacle rare est superbe et confine à l’humilité. Nous sommes si petits face à cette étendue d’eau et la taille de ces mammifères marins.

Nous arrivons à Big San Cay au moment du coucher du soleil. Cette îlot surgit de nul part est une bande de 1 milles de long et large de 50m environ avec une plage sous le vent. Nous mouillons au calme sous le vent par 4 mètres de fond. L’eau est tellement claire que la pleine lune se reflète sur le sable sous le bateau. Atlantide est comme en suspension. On aurait presque le vertige du pont en regardant en dessous.

22 mars 2019 – Les Turks & Caïcos – Cuckburn Harbor

Nous ne pouvons pas rester à Big Sand Cay car il nous faut accomplir la Clearance d’entrée aux Turks à Cuckburn Harbor distant de 24 milles avant le week-end. 5 milles auprès avec levé l’ancre le capitaine aperçoit une baleine faisant un énorme saut hors de l’eau. Comme propulsée du fond de la mer son corps tout entier en l’air est retombé en une énorme gerbe d’eau. Ensuite, une brise d’alizé nous pousse tranquillement à 6 nœuds vers nous objectif. Après un déjeuner à bord nous empruntons la passe d’entrée sur Cuckburn Harbor sur South Caïcos.

L’après-midi je me rend à terre. Cuckburn Harbor est un peu une ville désertée après le passage du dernier cyclone. Pour trouver le Custom Office je me renseigne à la petite supérette du port. Le gérant l’appel et l’agent de l’immigration arrive en voiture 20 minutes plus tard. Nous faisons les formalités sur le capot du congélateur de la supérette. Pour les douanes je dois me rendre au bureau à 1km à pied. Arrivé sur place je trouve porte close. Le bâtiment donne l’impression d’être inoccupé depuis bien longtemps. Je retourne vers le port et je croise un américain John qui est aussi en recherche. Nous finissons par croiser la voiture de l’agent des douanes. Les formalités seront faites sur le capot de son 4×4. Elles nous aurons couté 15$ pour l’immigration et 60$ pour les douanes. J’ai sympathisé avec John qui vient de Floride. En discutant des options de route sur les Turks et les Exumas aux Bahamas il me donne de précieuses informations. J’ai pu photographier l’ « Explorer Chartbook » sur les Turks et il m’a fait cadeau de 3 anciennes éditions sur les Bahamas contre une bouteille de Rhum. Les « Explorer Chartbook » complètent la cartographie électronique avec des waypoint de route dans les « banks » (zone de haut fond).

24 mars 2019 – Les Turks & Caïcos – Traversée du bank

Il y a peu d’endroit au monde sur lesquels on puisse faire une telle navigation. La traversée du bank, c’est 40 milles que nous prenons d’Est en Ouest sous voile, GV et solent, avec seulement 2 à 4 mètres de fond.

Sur l’eau claire le sable défile sous le bateau. A l’inverse d’une navigation en haute mer le bleu du ciel est plus foncé que celui de l’eau. C’est magique. On ne se lasse pas de regarder Atlantide toute voile dehors filer sur cette étendue à perte de vue. Vers 15h nous mouillons dans Sapodilla Bay sur l’île de Providenciales (dire Provo) à l’Ouest du bank. Peu de bateau et une très belle plage de sable blanc.