5 mai 2019 – Miami

Nous avons choisi de mouiller devant Dinner Key Marina car le quartier de Coconut Grove offre quelques commerces et un accès au métro. C’est l’ancien quartier hippy de Miami. A Miami il y a deux métros aériens : le Metrorail pour les longues distances et l’accès à l’aéroport et le Metromover dans le centre pour les petites distances. Les Miami Trolley gratuits sillonnent les différents quartiers. Les chiens sont autorisés partout.

Nous partons en Metrorail pour le quartier de Brickell. Au pied des hauts buildings et sur des roof-top en bord de Biscayne Bay il y a profusion de bars et restaurants. Nous dégustons une pizza au North Italia. Après une visite du quartier, retour au bateau car un violent orage se profile. Par sécurité, je relâche 10m de chaîne au cas où le fond n’accrocherait pas parfaitement.

10 mai – Dinner Key Marina – CBP office

Après quelques jours au mouillage, nous prenons un corps mort. Patrick l’agent du port hyper serviable nous trouve une place car les bateaux sur le champ de corps morts sont habituellement limités à 40 pieds. On y trouve des mono et cata de passage mais la majorité semble ne jamais bouger. C’est un peu la demeure des SDF de la mer. Parmi eux nous faisons la connaissance de Pedro, tout heureux de gagner quelques dizaines de dollars. Équipé de sa pompe Pedro viendra faire la vidange des moteurs d’Atlantide et le remplacement des filtres à huile et à diesel.

Un croco dans la marina.

Vous avez beau avoir un visa, un tampon d’entrée et une Crusing Licence valide, la déclaration d’entrée aux US après notre sortie des Bahamas n’a pas été validée sur le site CBP Roam. Nous partons donc au terminal H du port des paquebots. Il faut marcher, beaucoup, sous un soleil de plomb. Nous prenons un Trolley pour traverser le pont depuis Miami-Dade.

11 mai – Miami Beach

Nous louons une voiture pour 3 jours car aux US les distances sont longues en ville. Il y a Miami-Dade et Miami Beach qui sont bien deux villes différentes. La première sur la côte, la seconde sur une presqu’île. On ressent immédiatement la différence dès que l’on arrive à Miami Beach surtout un jour de week-end ; beaucoup de touristes, de bruits, de bling-bling. La communauté noire est aussi très présente.

On aime se montrer sur Ocean Drive avec sa dernière conquête, qu’elle fût en chevaux vapeurs ou féminine voir les deux. Ainsi, en fin de journée le quartier d’Ocean Drive se transforme en un gigantesque embouteillage. Nous voulions y passer pour l’architecture art déco des immeubles du front de mer. Ils sont bien conservés et pour la plupart occupés par des hôtels avec un bar en rez-de-chaussée (au niveau 1 devrions nous dire car vous ne trouverez pas de RDC aux US).

Après quelques heures de ballade à pied et en voiture nous apprécions le retour dans notre quartier plus calme de Coconut Grove.

12 mai – Everglades

On ne passe pas à Miami sans une visite des Everglades. A 40 minutes en voiture nous allons à Gator Park. La visite commence par un tour en airboat. Pendant 30 minutes on sillonne les marais peuplés d’alligators, serpents, tortues, oiseaux, poissons et d’insectes dont les moustiques. Le airboat semble voler sur l’eau.

Retour à la base de départ un petit show dont les américains ont le secret. Une tortue nous rappelle qu’il faut se tenir à distance des alligators dans l’enclos. On vous explique le mode de vie des alligators et les risques pour l’homme. Le ranger sort un article de journal expliquant qu’une femme avait disparu. On a retrouvé ses deux bras dans l’estomac de l’alligator ! Il y a chaque année des accidents. Je pense que c’est plutôt l’homme qui est un danger pour l’alligator…

13 mai 2019 – Vizcaya

Ce matin, nous partons chez le vétérinaire pour obtenir un certificat de bonne santé pour Moly. Nous en avons trouvé un sur la 27th avenue juste avant la station de métro. Une semaine avant le départ elle doit donc être examinée et doit « montrer patte blanche » pour pouvoir embarquer dans l’avion.

Ensuite, nous terminons le plein de diesel du bateau. Aux US l’essence n’est vraiment pas cher, environ 1$ le litre. Les deux réservoirs de 190 litres et les 3 jerricans de 20 litres sont pleins sur Atlantide.

L’après-midi, est consacrée à la visite de Vizcaya. Situé sur le bord de Biscayne Bay entre downtown et Coconut Grove, Vizcaya était la résidence d’hiver de Monsieur James Deering, un riche homme d’affaire de Chicago. La construction date de 1914-1916 sur un site d’une vingtaine d’hectares. L’habitation est d’inspiration franco-italienne. Les jardins ont été achevés en 1922. L’ensemble a été fortement endommagé par l’ouragan de 1926 puis restauré. Les descendants de Monsieur James Deering ont fait donation de l’ensemble au Comté de Miami-Dade qui l’a transformé en musée. Les habitants de Miami aiment à se retrouver à Vizcaya pour des occasions importantes. Lors de notre visite des étudiants célébraient une remise de diplôme. Une mariée se faisait photographier.

Un commentaire

  1. Howdy! I know this is kind of off-topic but
    I needed to ask. Does managing a well-established blog
    like yours require a large amount of work? I am completely new to operating a blog but I do write in my
    journal every day. I’d like to start a blog so
    I will be able to share my personal experience and feelings online.
    Please let me know if you have any kind of suggestions or tips
    for brand new aspiring bloggers. Thankyou!

Comments are closed.